YAOUNDÉ


YAOUNDÉ
YAOUNDÉ

YAOUNDÉ

Capitale de la république du Cameroun, capitale de la région Centre, chef-lieu du département de Nyong-Sanaga, Yaoundé était à l’origine un poste militaire allemand implanté en 1888 sur une colline du pays ewondo; elle ne devint capitale du Cameroun français qu’en 1922. Sa croissance fut d’abord assez lente, une partie de l’exode rural se faisant à destination de Douala, puis s’accéléra après 1957, en liaison avec une crise du cacao et avec des troubles intérieurs. La population atteignait 313 700 habitants en 1976 et elle était estimée à 776 000 habitants au début des années 1990. À l’exception d’un important groupe bamiléké, les citadins sont en majorité originaires du centre-sud du pays.

Le site de la ville est constitué par un ensemble de collines que domine au nord le mont Fébé (1 060 m) et que séparent des vallées à pentes fortes et à fond marécageux. Ces contraintes physiques et l’absence d’un plan d’urbanisme précis ont entraîné une extension désordonnée des différents quartiers, autour d’un centre où voisinent, de part et d’autre de l’ancienne gare, une zone commerciale de style colonial typique et une «colline administrative» (présidence, ministères). Dans les quartiers résidentiels, l’habitat est souvent très serré et la densité humaine élevée. La maison en planche éclatée est toujours la plus répandue. La croissance spatiale s’est produite surtout vers le nord et vers l’est, où le lotissement est plus régulier. Mais la ville s’est allongée le long de toutes les routes sortant de la capitale, en absorbant les villages périurbains. Cette urbanisation incontrôlée pose d’énormes problèmes fonciers et financiers.

Si le paysage porte les traces évidentes d’une activité agricole vivace (cultures maraîchères, manioc, bananiers), le secteur tertiaire est de loin le plus actif: administration centrale, enseignement, commerce de gros (en particulier des produits de l’économie locale, café, cacao, bois) et de détail, transports routiers (principalement vers Douala et nœud ferroviaire (Yaoundé est située sur la ligne Douala-N’Gaoundéré. En revanche, les entreprises industrielles restent peu nombreuses et de taille modeste: brasseries, scieries, menuiseries, manufactures de tabac et de cigarettes; papeteries, mécanique, matériaux de construction.

Yaoundé
cap. du Cameroun, au bord d'un lac artificiel et au pied de collines; 858 000 hab. Centre administratif et commercial, relié par voie ferrée au port de Douala. Aéroport intern. Industr. agro-alimentaire.
Université. Archevêché catholique.
En 1969, la Convention de Yaoundé, entre dix-huit pays africains et Madagascar, précisa leur association écon. avec les pays de la C.é.E.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Yaounde — Yaoundé Yaoundé Pays      Cameroun Province …   Wikipédia en Français

  • Yaoundé — Yaoundé …   Deutsch Wikipedia

  • Yaounde — Yaoundé in der Provinz Centre Yaoundé …   Deutsch Wikipedia

  • Yaoundé — the capital city of ↑Cameroon …   Dictionary of contemporary English

  • Yaoundé — → Yaundé …   Diccionario panhispánico de dudas

  • Yaoundé — [yä΄o͞on dā′] capital of Cameroon, in the SW part: pop. 649,000 …   English World dictionary

  • Yaoundé — 3° 52′ N 11° 31′ E / 3.87, 11.52 …   Wikipédia en Français

  • Yaoundé — Infobox City |official name = Yaoundé nickname= image caption = Yaoundé, Cameroon image pushpin mapsize = 150px map caption = Map of Cameroon showing the location of Yaoundé. subdivision type = Province subdivision name = leader title = leader… …   Wikipedia

  • Yaoundé — Fr. /yann oohn day /, n. a city in and the capital of Cameroon, in the SW part. 180,000. Also, Yaunde. * * * City (pop., 2001 est.: urban agglom., 1,481,000), capital of Cameroon. It was founded in 1888 while Cameroon was a German protectorate.… …   Universalium

  • Yaoundé — Hauptstadt von Kamerun; Jaunde * * * I Yaoundé   [jaun de], Bantuvolk in Zentralkamerun (Ewondo). II Yaoundé   [jaun de], Jaụnde, Hauptstadt von Kamerun, 730 m über dem Meeresspiegel, in bew …   Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.